Notre ressenti

Nous avons jusqu’à présent tenu un blog assez narratif. Nous vous faisons part de ce que nous vivons et c’est a priori le rôle que l’on souhaite donner à ce blog.

Cependant, nous souhaitons aussi vous faire part brièvement de notre opinion sur notre séjour en Europe du Nord. Notez bien que ces quelques notes proviennent seulement de nos observations pendant notre très court séjour, ainsi que de nos discussions avec nos hôtes et les autres personnes rencontrées (habitants et voyageurs). Notez également que ces maigres « analyses » sont surtout valables pour la Scandinavie, la vie Bruxelloise nous ayant paru très francaise.

Une autre conception de la ville et de la vie en société

Globalement, nous avons trouvé les villes assez belles, colorées et harmonieuses. Tout est bien oganisé, les routes, les transports en commun, les espaces publics, … Nous avons été marqué par la place de la nature dans ces villes, très présente. Les parcs sont nombreux, grands et parfois laissés sauvage ce qui donne vite une impression d’évasion quand on s’y ballade. Notons également que toutes les villes  visitées (hors Bruxelles) sont des ports, et l’eau est un élément très présent qui apporte aux villes de l’espace et du calme.

A partir des Pays-Bas, nous avons observé que la plupart des gens utilisent le vélo ou leurs jambes comme mode de déplacement principal. Cela s’explique en partie par la forte volonté des gouvernement de réduire au maximum la circulation automobile (ce qui se traduit par un certain nombre de taxes, un stationnement rendu très difficile pour les voitures, le développement de nombreux parkings à vélos, le prêt gratuit de vélos à Åhrus par ex., les nombreuses zones piétones, …). Mais il semblerait également que les gens (surtout les jeunes) ont conscience du peu d’avantage procurés par la voiture en ville. D’ailleurs à chaque problème que nous opposons habituellement aux vélos en France, nous avons trouvé des parades (velos avec 2 sièges enfant, vélo-remorque, vélo-sacoches, …).

Le dernier point sur lequel nous souhaitons insister est le collectivisme rencontré un peu partout (surtout en Scandinavie). Nous avons été agréablement surpris par la dimension collective des villes. Les espaces publics dont nous parlions plus haut en sont un exemple (nous avons été marqué par les petits parcs de Åhrus avec jeux pour petits et grands, animaux, barbecus, et cela totalement libre, sans surveillance, et impecables). A Stockholm semble être aussi un bel exemple de ville collective, avec son composte généralisé, son marché de l’immobilier atypique (pour louer un appartement, il faut s’inscrire sur un registre et cumuler des points pour avoir accès à tel ou tel appartement ; ce n’est pas au plus offrant !), ses nombreux parcs, …

Des rapports différents entre les gens

Si nous avons noté des différences dans l’organisation des villes, des espaces publics, il en va de même concernant les rapports entres les gens. Nous avons été frappés par le respect qui existe entre les habitants. Cela est peut-être un des éléments qui rend le collectivisme décrit précedement possible. Plus que du respect, on peut même presque parler de bienveillance (personne ne se bouscule).

Mais nous nous demandons si ce respect n’est pas à double tranchant. Nous avons en effet trouvé les habitants un peu froids (comme le climat), distants les uns des autres. On se sert la main, jamais de bise, on se sourit peu. Les gens paraissent très reservés, presque timides. Plusieurs témoignages rapportent cette difficulté à avoir des relations, à tisser des liens forts.

~~~

Bien entendu, tout cela est très subjectif, il n’est pas question de faire des généralités. Nous ne sommes restés que quelques jours dans certaines (grandes) villes, certainement pas représentatives de tous les pays traversés. Mais nous avions à coeur de vous témoigner cela car ce sont des choses qui nous ont souvent marquées !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Notre ressenti »

  1. Bonjour et merci. le récit de vos découvertes est passionnant et les demandes de communication du blog de plus en plus nombreuses ! Aujourd’hui, Mamizon est à Charmoille pour la fête des Mères et elle va pouvoir regarder vos aventures sur le PC de Jeff…
    Le temps très pluvieux nous soucie un peu à la veille du départ du Puy en Velay, (demain, lever 5 h !) pour 5 étapes de 20 km à pied sur le chemin de Saint jacques de Compostelle, jusqu’à l’arrivée à Nasbinals vendredi soir, en plein Aubrac.
    Je reste émerveillé de la qualité de l’accueil qui vous est réservé par des gens qui ne vous connaissent pas…ça me donne envie de faire pareil sur couch surfing…mais je ne sais pas si ça branche bien les jeunes d’être hébergés chez des vieux schnocks comme nous….à moins qu’il n’y ait des vieux schnocks branchés qui voyagent avec ce système…
    Bisous
    Papa
    Jean-Luc

    • Hello,

      C est super que mamie puisse regarder un peu le blog!
      Concernant le Couchsurfing, je pense que c est utilise par une large communaute de tous ages.
      vas sur le site pour en savoir plus.
      Apres, la principale question est qui voyage a La Talaudiere city (ou St-etienne)…

      Bon courage pour votre marche!
      Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s